Les enfants et la TV

« Un cerveau ne s’imprègne correctement des choses que s’il les découvre par le biais de plusieurs sens, c’est-à-dire l’audition, la vue, l’odorat et le toucher. Et, de ce point de vue, la télévision est une source d’information bien pauvre en comparaison avec le monde réel. » Winterstein.

dessin-haut

Dans la continuité de mon article – Pourquoi je ne regarde plus la Tv – J’ai voulu exposer le cas des enfants et de l’impact de TV sur ceux-ci.

Perte de la créativité

Les dessins ci-dessus faisant partie d’une étude de Peter Winterstein, pédiatre de profession, nous montre comment un enfant de 5 à 6 ans, dessine un personnage en ayant regardé tant d’heure de télévision par jour. Les résultats sont édifiants :Les personnages dessinés par les enfants qui regardent la télévision moins d’une heure par jour sont complets, tandis que ceux des enfants qui regardent trop la télévision (plus de trois heures) ne le sont que très rarement. Pour Winterstein, la principale cause de ces retards de développement est la télévision. Il a vérifié sa théorie sur plus de 1 900 enfants dans le canton de Göppingen (dans le sud-ouest de l’Allemagne) en 2004-2005.

Peter Winterstein considère que cette technique est particulièrement indiquée pour comprendre comment les enfants préscolaires perçoivent les images. Les conclusions  démontrent que les enfants qui regardaient le moins la télévision (jusqu’à cinquante-neuf minutes) ont obtenu jusqu’à 10,4 sur 13. Les enfants qui la regardaient plus de trois heures n’ont obtenu en moyenne que 6,4 sur 13, les plus mauvais résultats, soit 10 % des dessins.

Nous constatons donc que l’enfant sera beaucoup moins créatif en passant beaucoup plus de temps devant la tv. Il est important pour lui de s’ennuyer et de ne pas rester passif car c’est dans ses moments là qu’il va développer son sens de la créativité.

Des troubles de l’attention

L’intelligence, l’imagination, le langage, la lecture et l’attention sont autant de problème que va développer l’enfant en restant passif devant la télévision. Celui-ci, spectateur, ne développe pas d’interactivité avec son environnement. De plus,  le cerveau étant fréquemment soumis à des séquences courtes d’information, il aura très souvent pour habitude de passer du coq à l’âne sans réussir à se concentrer. Tout cela ralentit l’apprentissage et la mémorisation.

Documentaire à voir – Une télé dans le biberon – 

Voici un documentaire fort intéressant concernant les tous petits – de 6 mois à 2 ans – la réalisatrice Anne Georget a décortiqué les programmes télé américains et français pour mieux comprendre ce qui se cache derrière, à la lumière de recherches scientifiques et sociales. Le film décrypte les enjeux scientifiques et sociaux de ce nouveau créneau médiatique, car ces chaînes pour bébés ne sont pas sans conséquence sur leur développement, surtout à un âge aussi précoce. Les études scientifiques démontrent que les premières expériences ont une influence sur leur personnalité. Certains experts soulèvent dans ce documentaire les risques d’une exposition précoce à la télévision : excitation, stimulation ou abrutissement des enfants. Des questions se posent effectivement. Les programmes de ces chaînes peuvent-ils développer une dépendance aux écrans ? L’exposition à la télé à un si jeune âge aurait-elle une répercussion sur le rapport des enfants à la réalité ? On connaît déjà les points négatifs des écrans sur la vue, le sommeil ainsi que l’apprentissage du langage… Autre démonstration forte du reportage : les bébés apprennent mieux avec les personnes que les écrans.

 

Il ne reste qu’une seule chose à faire : éteindre vos écrans !

Source :
TV lobotomie, Michel Desmurget
La faillite du monde moderne , Salim Laïbi
Étude des effets de la Tv sur les enfants , Peter Winterstein

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire